Gargantua en normandie

Gargantua en normandie

Gargantua, le géant du roman de Rabelais

Gargantua, est le deuxième roman de François Rabelais écrit en 1534.  Il conte les années d’apprentissage et les exploits guerriers du géant Gargantua. Plaidoyer pour une culture humaniste contre les lourdeurs d’un enseignement sorbonnard figé, Gargantua est aussi un roman plein de verve, d’une grande richesse lexicale, et d’une écriture souvent crue.

La naissance de Gargantua

Jean Audeau, un simple paysan découvre par accident dans un énorme tumulus un petit livret qui contient la généalogie des géants d’autrefois. Grandgousier, le père de Gargantua, adore manger. Il épouse Gargamelle, fille du roi des Parpaillons. De leur union naît Gargantua qu’elle porte pendant onze mois. Selon Rabelais, de la durée d’une grossesse dépend la perfection du nouveau-né : plus la grossesse dure longtemps, plus le nouveau-né sera un « chef d’œuvre ». Gargamelle, enceinte de Gargantua, fait abattre des centaines de milliers de bœufs pour mardi-gras, et invite des amis pour ce repas. Malgré son état et les remontrances de son mari, Gargamelle fait grande chère. Ils dansent, chantent, commencent à se disputer. Ivres, ils tiennent des propos incohérents. Pendant la beuverie, Gargamelle ressent des contractions et met au monde de manière insolite Gargantua. Il sort de l’oreille gauche de sa mère et réclame aussitôt à boire.

Son père, en découvrant l’enfant, s’écrie : « Que grand (gosier) tu as » Et l’enfant est appelé alors Gargantua, selon la coutume des anciens Hébreux. Pour l’allaiter, il faut le lait de dix-sept mille neuf cent treize vaches. Enfin, pour le calmer, on lui donne à boire. Gargantua est habillé de blanc et de bleu, les deux couleurs du blason de son père.

Gargantua dans les traditions populaires et légendes de Normandie

Quoique Rabelais n'ait pas habité la Normandie, ses œuvres contiennent un certain nombre de passages où l'on retrouve quelques unes de nos traditions locales.

Un grand nombre de lieux portent le nom du géant populaire.

Dans ses grandes chroniques de Gargantua, Rabelais raconte que Grand Gosier et Gargamelle, se disposant à passer la Manche, sur les confins de la Normandie et de la Bretagne, prirent chacun sur leur tête le rocher qu'ils avaient apporté d'Orient et se mirent  en la mer.

Gargantua créateur du Mont Saint-Michel.

"Et quant Grand-Gosier fut assez avant, il mist le sien sur la rive de la mer, lequel rocher à présent est appelé le Mont Sainct-Michel. Et mist ledict Grand-Gosier la pointe contre mont : et le puis prouver par plusieurs michelets (michelets ou miquelets, noms que l'on donnait aux pélerins du Mont-Saint-Michel. Les bandits qui autrefois infestaient les environs des Pyrénées portaient le même nom).

Galemelle vouloit mettre le sien contre, mais Grant-Gosier dist qu'elle n'en feroit riens et que il le falloit porter plus avant.

Et est ledit rochier, de present, appelé Tombelaine"

La même légende se retrouve, avec différentes variantes dans les veux conteurs bretons qui se sont inspirés des traditions celtiques, dans l'histoire d'Arthur, dans le roman de Brut.

Il est dit également que Garguantua retirant sa chaussures pour en faire partir des graviers qui le blessaient, fit tomber trois cailloux dans la Baie qui sont devenus le Mont Saint-Michel, Tombelaine et le Mont-Dol.




Trek ou Randonnée ?

Trek ou randonnée? que signifient ces deux...

RANDO BAIE 2016

L'association rando baie du mont saint michel...

Gargantua en Normandie

Gargantua, est le deuxième roman de françois...

Cinq Bonnes raisons de venir randonner dans la Baie du Mont Saint-Michel

Que vous veniez pour le patrimoine historique...